Catégories
Éditoriaux

Accident d’un hélicoptère à New York: voici ce qui s’est passé

Les autorités examinaient mardi dernier l’épave écrasée d’un hélicoptère au sommet d’un gratte-ciel de New York, enquêtant sur le spectaculaire crash de lundi qui avait tué un pilote et provoquait brièvement la crainte que le terrorisme ait à nouveau frappé au cœur de la plus grande ville du pays.

Les enquêteurs du National Transportation Safety Board ont tenté de déterminer pourquoi l’hélicoptère bimoteur Agusta 109E volait dans des conditions venteuses, pluvieuses et brumeuses, pourquoi il s’était aventuré dans un espace aérien restreint et pourquoi le pilote avait choisi le toit d’un immeuble de 54 étages situé dans le centre-ville. atterrissage prévu.

Doug Brazy, enquêteur de la sécurité aérienne, a annoncé qu’un rapport préliminaire pourrait être publié dans deux semaines. Un rapport final pourrait être dans deux ans, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse mardi.

Brazy a été interrogé sur l’impact possible du temps sur la tragédie. 

“L’hélicoptère aurait-il dû voler? Je ne le sais pas encore”, a déclaré Brazy.

L’accident a semé le chaos dans la ville, provoquant une intervention policière massive et une évacuation du gratte-ciel. La circulation des piétons et des véhicules a été fermée pendant 15 heures sur 15 pâtés de maisons entre la 6ème avenue et la 8ème avenue à Manhattan.

Moins d’une heure après le crash de l’après-midi, le gouverneur Andrew Cuomo et le maire Bill de Blasio étaient en train de calmer les inquiétudes liées au terrorisme. Mais sinon la terreur, alors quoi?

Qui était le pilote?

Tim McCormack, 58 ans, était originaire du hameau de Clinton Corners, à 90 miles au nord de la ville. Il a été pompier volontaire pendant un quart de siècle et avait piloté des cadres pour American Continental Properties au cours des cinq dernières années.

Qu’est-il arrivé?

Selon les autorités, McCormack a décollé de l’héliport de l’East River vers 1h30 de l’après-midi pour se rendre à son aéroport d’origine à Linden, dans le New Jersey. CNN, citant des sources qu’il n’a pas identifiées, a déclaré que M. McCormack avait déclaré aux responsables de l’héliport qu’il pensait avoir une fenêtre météo pour voler. Brazy a déclaré que McCormack n’avait pas besoin de l’approbation pour décoller.

En quelques minutes, cependant, McCormack a annoncé par radio qu’il avait un problème non spécifié et qu’il souhaitait retourner à l’héliport, a déclaré à Bloomberg une source proche de l’enquête. L’accident et un bref incendie ont eu lieu sur le toit du bâtiment AXA Equitable situé sur la 7ème avenue à peine 11 minutes après le décollage, à environ un kilomètre de l’héliport.

L’hélicoptère volait-il dans une zone réglementée?

Une restriction de vol en vigueur depuis l’entrée en fonction du président Donald Trump interdit aux aéronefs de voler au-dessous de 3 000 pieds et dans un rayon d’un kilomètre autour de la tour Trump, à quelques rues du lieu de l’accident. Le crash de lundi a amené certains législateurs de New York, notamment les représentantes Carolyn Maloney et Nydia Velazquez, à proposer l’interdiction de certains vols en hélicoptère «non essentiels» au-dessus de Manhattan. CNN a rapporté qu’à un moment donné, McCormack avait annoncé par radio qu’il ne savait pas exactement où il se trouvait ou ne pouvait pas très bien voir.

Y a-t-il une vidéo de l’accident?

Aucun n’a émergé jusqu’à présent. Cependant, une vidéo filmée sur un téléphone portable filmée par une femme qui promène son chien montre l’hélicoptère qui peine à voler en douceur lors d’une journée venteuse, pluvieuse et brumeuse. «Un hélicoptère fou sur l’est de la rivière», a écrit Wendy Slater, qui passe par @thingswendysees, sur Instagram. Brazy a déclaré qu’il pensait que la vidéo était en fait l’hélicoptère qui s’était écrasé, mais que l’information n’avait pas été confirmée.

Était-il un pilote expérimenté?

McCormack n’était pas une recrue. Les dossiers de la FAA indiquent qu’il avait été certifié en 2004 pour piloter des hélicoptères et des avions monomoteurs. Il avait même été certifié instructeur de vol l’an dernier.