Catégories
Europe

Deux commandos français meurent en opération pour libérer 4 otages au Burkina Faso

L’armée française a libéré quatre otages détenus au Burkina Faso. Mais alors qu’elle annonçait ce succès, la marine a également annoncé le deuil de deux soldats des forces spéciales décédés au cours de l’opération de sauvetage de nuit.

Selon les militaires, Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, qui occupaient le grade de petits officiers, ont été tués alors qu’ils s’acquittaient de leur mission de sauvetage des otages dans la vaste région du Sahel, entre le Sahara au nord et les savanes au sud.

Le président français Emmanuel Macron a publié vendredi une déclaration dans laquelle il présente ses condoléances aux proches des deux commandos. Dans ce message, Macron a également identifié les otages sauvés comme étant les touristes français Patrick Picque et Laurent Lassimouillas – qui ont été enlevés le 1er mai au Bénin.

Des responsables français ont déclaré que les deux autres otages étaient une Américaine et une Sud-Coréenne.

La déclaration de Macron ne nommait pas les ravisseurs des otages; Ces dernières années, plusieurs groupes militants extrémistes ont opéré dans la région.

Picque et Lassimouillas ont été kidnappés lors d’une visite au parc national de Pendjari au Bénin, une réserve faunique importante qui s’étend le long de la frontière avec le parc national d’Arli, un parc similaire au Burkina Faso.

Les autorités françaises recherchaient les deux touristes après la découverte du corps de leur guide au début du mois, selon France 24 . Le point de vente ajoute que peu de temps après cette découverte, leur véhicule tout-terrain a également été retrouvé, incendié.

Lors d’une conférence de presse tenue vendredi, le ministre français de la Défense, Florence Parly, a déclaré: “Quatre vies ont été sauvées cette nuit, quatre entre les mains de terroristes.”

Parly a également remercié les autorités locales et le “soutien précieux de nos alliés américains dans la conduite de cette opération”.

Alors que l’armée française annonçait la nouvelle de la mort des deux commandos, l’amiral Christophe Prazuck, chef d’état-major de la marine française, a publié un communiqué dans lequel il déclarait: “J’admire leur courage, je partage le chagrin de leurs familles et de leurs proches”.

Lorsque NPR a contacté vendredi à propos de l’opération, le département d’État américain n’a pas fait de commentaire direct. Mais Tibor Nagy, secrétaire adjoint du Bureau des affaires africaines de l’agence, a déclaré dans un tweet :

“Nous sommes reconnaissants pour la récupération en toute sécurité d’otages, y compris d’un Américain, lors d’une opération de récupération au Burkina Faso.

“J’adresse mes plus sincères condoléances aux familles des soldats français tués au cours de l’opération.”