Catégories
International

Le Royaume-Uni met en garde l’Iran contre les représailles américaines si les intérêts de Washington sont «attaqués»

Commentant le récent duel verbal entre Washington et Téhéran, le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, a déclaré que l’Iran devrait se retirer de ce qu’il a appelé des “activités déstabilisatrices” dans la région. Le haut responsable a indiqué que les intérêts américains étaient attaqués et que Washington réagirait, et que l’Iran devait réfléchir très attentivement à son prochain geste.

“Je dirais aux Iraniens: Ne sous-estimez pas la détermination du côté américain”, a déclaré le secrétaire aux Affaires étrangères Jeremy Hunt à la presse en marge de l’Assemblée mondiale de la Santé à Genève.

Plus tôt dans la journée,  Zarif a comparé Trump à des dirigeants belliqueux du passé, tels que Gengis Khan et Alexandre le Grand, affirmant que les Iraniens “se sont tenus debout pendant des millénaires alors que les agresseurs étaient tous partis”.

La déclaration est venue immédiatement après que Donald Trump a averti le pays du Moyen-Orient dans son tweet qu’il serait “une fin officielle de l’Iran” si Téhéran “voulait se battre”.

En outre, le journal Sun a rapporté que les forces spéciales britanniques s’étaient rendues au Moyen-Orient dans le cadre d’une mission très secrète visant à repousser d’éventuelles attaques iraniennes contre des navires marchands.

Les tensions entre les Etats-Unis et l’Iran se sont accrues plus tôt ce mois-ci, lorsque les Etats-Unis ont imposé davantage de sanctions anti-iraniennes et envoyé un groupe de frappe de porte-avions, un escadron de bombardiers B-52 et d’intercepteurs Patriot au Moyen-Orient pour s’attaquer à ce que Washington décrit comme une menace émanant de l’Iran.