Catégories
France

Un policier qui pensait avoir affaire à sa «date» agresse sexuellement un témoin

Selon Paris-Normandie, l’affaire est devenue la bonne blague que les fonctionnaires de police normands se racontent sous le manteau. Un dimanche de mai de cette année, un policier du commissariat central de Rouen fixe un rendez-vous, via un site internet, à un inconnu dont il convoite les charmes. Pour épicer un peu la situation, le policier souhaite que la rencontre se déroule dans les murs du commissariat. Vers 14 heures, le fonctionnaire se présente donc à l’accueil et repère un homme qui correspond à la description sommaire de son « rencard ». Il l’emmène immédiatement dans les étages pour rejoindre son bureau. Il tente alors, avec succès, une palpation du sexe de ce qu’il pense être « son plan » du jour.

Peut-être que c’est normal… Après tout, pourquoi pas ?!

Selon Paris-Normandie, l’affaire est devenue la bonne blague que les fonctionnaires de police normands se racontent sous le manteau. Un dimanche de mai de cette année, un policier du commissariat central de Rouen fixe un rendez-vous, via un site internet, à un inconnu dont il convoite les charmes. Pour épicer un peu la situation, le policier souhaite que la rencontre se déroule dans les murs du commissariat. Vers 14 heures, le fonctionnaire se présente donc à l’accueil et repère un homme qui correspond à la description sommaire de son « rencard ». Il l’emmène immédiatement dans les étages pour rejoindre son bureau. Il tente alors, avec succès, une palpation du sexe de ce qu’il pense être « son plan » du jour.

« Peut-être que c’est normal… Après tout, pourquoi pas ?! »

« L’homme semble quelque peu surpris par le comportement du fonctionnaire, assure un policier à Paris-NormandieMais dans le cadre du plan Vigipirate, après les attentats, il se dit : Bon… Peut-être que c’est normal… Après tout, pourquoi pas ?!… » Sur sa lancée, le policier enlève alors sa ceinture. «  Nous nous sommes aperçus tous les deux qu’il y avait un problème. J’ai compris qu’il y avait une grosse méprise de ma part, que je m’étais trompé de personne à l’accueil , se souvient le policier que Paris-Normandie est parvenu à interroger. Immédiatement, je me suis excusé, j’étais très confus, gêné par la situation. J’ai alors raccompagné ce monsieur en bas en m’excusant à nouveau et suis remonté dans mon bureau  ». L’homme est en fait le témoin d’une rixe ayant lieu sur la voie publique. Le policier dragueur le raccompagne alors à l’accueil où l’histoire ne tarde pas à se savoir. Selon les informations de Paris-Normandie, la scène va alors remonter toute la hiérarchie policière jusqu’à Paris.

Des enquêtes ouvertes

L’Inspection générale de la police nationale (IGPN) a logiquement ouvert une enquête. Une plainte semble avoir été déposée et le procureur de la République de Rouen a également ouvert une enquête préliminaire. Le policier fautif s’est excusé et regrette «  je regrette aussi sincèrement d’avoir organisé ce rendez-vous sur mon lieu de travail… C’est la première fois que je faisais venir quelqu’un au commissariat…  »